Syndicat Intercommunal de Collecte et de Traitement des Ordures Ménagères de la Bièvre
Seau et Composteur

Le compostage

Valoriser les déchets de cuisine et de jardin

Les déchets organiques représentent environ 1/3 du poids de nos déchets ménagers. Ces déchets peuvent être valorisés naturellement. Détournés de la collecte et du traitement, ils permettront au SICTOM de réaliser des économies.
En effet, composter ses déchets de jardin et ses biodéchets présente de nombreux avantages parmi lesquels :
       • la diminution du poids des poubelles et l’allongement de la durée de vie de l’Installation de Stockage des Déchets non Dangereux du SICTOM,
       • la maîtrise des coûts de collecte et de traitement,
       • la satisfaction de produire soi-même un engrais complètement naturel.

Les principes de base 

Les déchets acceptés dans le composteur :

Les déchets interdits :

         • les papiers glacés et cartons imprimés,
         • les résineux (thuya, cyprès…) et gros branchages,
         • les litières et excréments d’animaux carnivores,
         • les poussières d’aspirateurs,
         • la suie.

3 règles à respecter :

       • bien diversifier et mélanger les matières humides (épluchures…) et les matières sèches (branchages…),
       • favoriser la circulation de l’air en brassant régulièrement,
       • surveiller le taux d’humidité.

De multiples initiatives

Le SICTOM, épaulé par le Réseau Compost Citoyen Auvergne Rhône-Alpes, travaille au développement d’un réseau de guides composteurs-pailleurs et de référents de sites de compostage de proximité. L’objectif est de favoriser le partage d’expériences, d’organiser des journées de formation…

Le SICTOM propose des composteurs et bioseaux à tarif réduit depuis de nombreuses années, aux habitants de la CCBI et CCEBER. La CCMV et le SMVIC proposent également des composteurs à leurs habitants.

Pour en faire la demande, téléchargez ici votre bon de commande.


Après la mise en place de composteurs individuels, les initiatives pour la mise en place de composteurs collectifs (entre voisins de quartiers, en pied d’immeuble, dans des établissements scolaires…) se multiplient sur tous les territoires.

Il existe encore d’autres façons de valoriser naturellement ses déchets : le mulching, le paillage, le lombricompostage…
On peut aussi organiser son jardin pour limiter la production de déchets verts.

Pour en savoir plus, téléchargez le guide du compostage